Les dernières années ont vu une constante baisse des activités industrielles et par là une augmentation proportionnelle des chercheurs d’emploi. C’est dans ce contexte difficile que nous avons lancé les travaux de construction du biocentre.

Le choix de l’implantation a été long et difficile. Nous cherchions un terrain pas trop éloigné de Pointe-Noire, plan, d’accès aisé et financièrement abordable.

Le choix s’est porté sur un tènement de 5 hectares, accessible par des routes revêtues dans le district de Tchiamba-Nzassi frontalier de l’enclave angolaise de Cabinda. Le village hôte, Tandou-Mboma, est une agglomération linéaire de modeste importance. Une société pétrolière orientale y a installé sa base vie, sans provoquer de regroupement des populations locales et par voie de conséquence, sans grand apport social.

Le premier apport social de Green Services à Tandou-Mboma a été l’embauche de nombreux travailleurs y demeurant et d’autres du village voisin, Tandou-Binzenze, malheureusement cette main d’œuvre peu qualifiée nous a contraints à recruter des ouvriers spécialisés à Pointe-Noire. L’hébergement de ces derniers à offert quelques loyers au village.

La localité n’avait pas de forage, l’eau devait être prise au camp chinois, où à la rivière plus proche mais souffrant au retour d’une côte bien raide. Green Services, qui dispose de deux forages profonds, et le Lions Club Loango Doyen ont installé en bordure de concession, une fontaine villageoise de 5 robinets très appréciée des mamans et des jeunes chargés des corvées d’eau.

Autre action conjointe avec le Lions Club et Tractafric, une campagne de dépistage des affections oculaires et une distribution de lunettes.

Initiatives complémentaires :

  • Plantation d’un hectare de palmiers à huile au profit de la communauté villageoise ;
  • Sponsoring de l’Association Sportive de Tandou Mboma.
  • D’autres actions sont en projet…